Faits saillants

 

Article

DANS CET ARTICLE

Faits saillants

Remarques de Brad Corson

L’année écoulée a été exceptionnellement difficile, non seulement pour la compagnie et nos employés, mais aussi pour la société dans son ensemble. En dépit de forts vents contraires, le rendement opérationnel de l’Impériale de même que ses efforts de gestion des coûts ont dépassé les attentes. Nous avions fixé des objectifs ambitieux de réduction du capital et des dépenses au premier trimestre de 2020, et nous les avons dépassés. Je suis particulièrement fier des efforts que nos employés ont déployés dans ce contexte, assurant la sécurité et la fiabilité des activités ainsi que leur propre sécurité et celle de leurs collègues, tout en faisant bénéficier nos clients d’un approvisionnement fiable en produits essentiels. 

Malgré les nombreux défis à relever en 2020, l’Impériale a continué à afficher de solides résultats financiers et opérationnels. La compagnie a considérablement réduit ses niveaux de capital et de dépenses tout en atteignant des records de production et en affichant de solides résultats sur le plan de la sécurité. À l’avenir, nous continuerons à mettre l’accent sur la croissance économique des volumes, sur le maintien du contrôle des dépenses et du capital et sur la remise d’argent aux actionnaires, tout en s'appuyant sur les améliorations fondamentales de 2020.

Brad Corson

Président du conseil d’administration, président et chef de la direction

Faits saillants en 2020

Bénéfice et flux de trésorerie pour l’ensemble de l’exercice
  • La perte nette en 2020 s’est établie à 1 857 millions de dollars ou 2,53 dollars par action sur une base diluée, comparativement à un bénéfice net de 2 200 millions de dollars ou 2,88 dollars par action en 2019. Les résultats de l’exercice en cours tiennent compte d’une charge de dépréciation hors trésorerie de 1 171 millions de dollars après impôts, liée à la décision de la compagnie de ne plus exploiter une bonne partie de son portefeuille d’actifs non conventionnels, ainsi que de l’incidence favorable d’environ 115 millions de dollars après impôts, associée à la Subvention salariale d’urgence du Canada (SSUC), qui comprend la part proportionnelle de l’Impériale dans une coentreprise. Les résultats de l’exercice de 2019 tenaient compte de l’incidence favorable de 662 millions de dollars liée à la réduction du taux d’imposition des sociétés de l’Alberta.
  • Les flux de trésorerie générés par les activités d’exploitation se sont établis à 798 millions de dollars, contre 4 429 millions de dollars en 2019.
Retour de l'actionnaire
L’Impériale a versé 923 millions de dollars aux actionnaires sous la forme de dividendes et d’achats d’actions.
Les dépenses en immobilisations et frais d’exploration

Les dépenses en immobilisations et frais d’exploration ont totalisé 874 millions de dollars, comparativement à 1 814 millions de dollars en 2019.

Performances en amont

Le secteur amont a enregistré une perte nette de 2 318 millions de dollars, comparativement à un bénéfice net de 1 348 millions de dollars en 2019. Les résultats ont subi l’incidence négative d’une baisse des prix d’environ 2 620 millions de dollars, d’une charge de dépréciation hors trésorerie de 1 171 millions de dollars liée à la décision de la compagnie de ne plus exploiter une bonne partie de son portefeuille d’actifs non conventionnels, de l’absence d’un effet favorable de 689 millions de dollars associé à la réduction du taux d’imposition des sociétés de l’Alberta en 2019 et d’une baisse des volumes d’environ 130 millions de dollars. Ces éléments ont été partiellement compensés par la baisse des redevances d’environ 540 millions de dollars, des charges d’exploitation moins élevées d’environ 250 millions de dollars, les effets de change favorables d’environ 100 millions de dollars et environ 70 millions de dollars liés à la SSUC reçue par la compagnie qui comprend la part proportionnelle de l’Impériale dans une coentreprise.

  • La production moyenne brute totale de bitume à Kearl s’est élevée à 222 000 barils par jour en 2020 (la part de l’Impériale se chiffrant à 158 000 barils), soit la production trimestrielle la plus importante dans l’histoire des actifs, contre 205 000 barils par jour (la part de l’Impériale se chiffrant à 145 000 barils) en 2019. La hausse de la production s’explique par l’ajout d’installations de concassage supplémentaires en 2020, partiellement compensée par le fait que la production à court terme a été équilibrée par rapport à la demande grâce à l’avancement et à la prolongation des activités de révision planifiées.
  • La production brute moyenne de bitume à Cold Lake s’est établie à 132 000 barils par jour en 2020, contre 140 000 barils par jour en 2019.
  • Au cours de 2020, la quote-part de la compagnie dans la production brute de Syncrude s’est établie en moyenne à 69 000 barils par jour, comparativement à 73 000 barils par jour en 2019.
Performance en aval

Le bénéfice net du secteur aval s’est établi à 553 millions de dollars, comparativement à 961 millions de dollars en 2019. Les résultats ont été affectés négativement par une baisse des marges d’environ 710 millions de dollars et par les volumes de ventes d’environ 290 millions de dollars moins élevés. Ces éléments ont été compensés par une baisse des dépenses d’exploitation d’environ 190 millions de dollars, par une diminution des coûts de révision de 190 millions de dollars principalement liée à la réduction des activités de révision au cours de l’exercice et par une amélioration en fiabilité d’environ 180 millions de dollars, principalement liée à l’absence de l’incident à la tour de fractionnement de Sarnia survenu en avril 2019.

  • Le débit moyen des raffineries a été de 340 000 barils par jour en 2020, contre 353 000 barils par jour en 2019. Le taux d’utilisation de la capacité a été de 80 %, comparativement à 83 % en 2019. La baisse du débit est attribuable à la réduction de la demande en raison de la pandémie de COVID-19, partiellement compensée par une baisse des activités de révision des raffineries et des événements affectant la fiabilité, y compris l’absence de répercussions liées à l’incident survenu dans la tour de fractionnement de Sarnia en avril 2019.
  • Les ventes de produits pétroliers se sont établies à 421 000 barils par jour en 2020, par rapport à 475 000 barils par jour en 2019. La baisse des ventes de produits pétroliers est principalement attribuable à la réduction de la demande en raison de la pandémie de COVID-19.
  • Le bénéfice net du secteur des Produits chimiques s’est établi à 78 millions de dollars en 2020, comparativement à 108 millions de dollars en 2019, reflétant principalement une contraction des marges.

Résultats financiers et opérationnels

Disponible ici: L’Impériale communique ses résultats financiers et d’exploitation 2020.

Énoncés prospectifs : Les énoncés contenus dans le présent rapport qui sont liés à des situations ou des événements futurs, y compris les prévisions, les objectifs, les attentes, les estimations et les plans d’affaires, sont des énoncés prévisionnels. Les énoncés prospectifs peuvent être caractérisés par des termes comme croire, anticiper, avoir l’intention de, proposer, planifier, objectif, viser, projeter, prévoir, cibler, estimer, s’attendre à, stratégie, perspectives, calendrier, futur, continuer, probable, pouvoir, devoir, sera et d’autres termes semblables faisant référence à des périodes futures. Les énoncés prospectifs qui figurent dans le présent rapport font notamment référence à la décision de ne pas exploiter une bonne partie du portefeuille d’actifs non conventionnels de la compagnie, et à sa stratégie de se concentrer sur ses principaux actifs que constituent les sables bitumineux ainsi que sur les volets les plus intéressants de son portefeuille d’actifs non conventionnels; en continuant à mettre l’accent sur la croissance économique des volumes, sur le maintien du contrôle des dépenses et du capital, et sur la remise d’argent aux actionnaires aux dépenses en immobilisations prévues pour l’année 2021 d’environ 1,2 milliard de dollars; à l’incertitude du marché et l’ampleur des effets actuels de la pandémie de COVID-19 sur l’activité économique; aux répercussions de la faiblesse des prix du pétrole et du gaz naturel sur les réserves prouvées en vertu des règles de la SEC, y compris le fait que certains volumes ne pourront être considérés comme des réserves prouvées à la fin de l’exercice 2020; à l’intention de continuer de faire la demande de la Subvention salariale d’urgence du Canada; et aux incidences des mesures prises face à la COVID-19.

Les énoncés prospectifs sont fondés sur les attentes, estimations, projections et hypothèses actuelles de la compagnie au moment où les énoncés sont faits. Les résultats financiers et d’exploitation futurs réels, y compris les attentes et les hypothèses concernant la croissance de la demande et la combinaison de sources énergétiques; le prix des marchandises, les taux de change et les conditions générales du marché; les taux, la croissance et la composition de la production; les plans, le calendrier, les coûts, les évaluations techniques et les capacités des projets, ainsi que la capacité de la compagnie à exécuter efficacement ces plans et à exploiter ses actifs; la capacité de la compagnie à réaliser des économies de coûts; l’évolution de la COVID-19 et ses répercussions sur la capacité de l’Impériale à exploiter ses actifs, y compris la fermeture éventuelle des installations en raison d’éclosions de COVID-19; la capacité de la compagnie à exécuter efficacement ses plans de continuité des activités et à mener ses activités d’intervention en cas de pandémie; les lois et les politiques gouvernementales applicables, y compris les restrictions en réponse à la COVID-19; les sources de financement et la structure du capital; ainsi que les dépenses reliées aux immobilisations et à l’environnement pourraient varier considérablement selon un certain nombre de facteurs.

Ces facteurs comprennent les variations mondiales, régionales ou locales de l’offre et de la demande de pétrole brut, de gaz naturel et de produits pétroliers et pétrochimiques ainsi que les répercussions sur les prix, les écarts et les marges qui en résultent, y compris les mesures prises par les gouvernements étrangers en ce qui concerne les niveaux et les prix de l’offre et les effets de la COVID-19 sur la demande; la conjoncture économique générale; la disponibilité et l’allocation du capital; les taux de change; les transports pour accéder aux marchés; la disponibilité et le rendement des tiers fournisseurs de services, compte tenu notamment des restrictions liées à la COVID-19; l’efficacité de la gestion et la préparation aux catastrophes, y compris les plans de continuité des activités en réponse à la COVID-19; les événements politiques ou réglementaires, y compris les modifications apportées aux lois ou aux politiques gouvernementales telles que les lois fiscales, la réduction de la production et les mesures prises en réponse à la COVID-19; les risques environnementaux inhérents aux activités d’exploration et de production pétrolières et gazières; la réglementation environnementale, y compris les changements climatiques et les règlements concernant les gaz à effet de serre et les changements à ces règlements; les difficultés techniques ou opérationnelles imprévues; la gestion et les calendriers des projets et l’achèvement de ces projets dans les délais prévus; l’obtention, en temps utile, des approbations réglementaires et de tiers; les risques et dangers opérationnels; les incidents de cyber sécurité, y compris le recours accru aux modalités de travail à distance et au déploiement des plans de continuité des activités en raison de la COVID-19; et les autres facteurs dont il est question dans les facteurs de risque à la rubrique 1A et à la rubrique 7 du rapport de gestion sur la situation financière et les résultats d’exploitation de la Compagnie Pétrolière Impériale Limitée du plus récent rapport annuel sur le formulaire 10-K et les rapports provisoires ultérieurs sur le formulaire 10-Q.

Les énoncés prévisionnels ne garantissent pas le rendement futur et comportent un certain nombre de risques et d’incertitudes, qui sont parfois similaires à ceux d’autres sociétés pétrolières et gazières, parfois exclusifs à la Compagnie pétrolière Impériale Limitée. Les résultats réels de l’Impériale peuvent être sensiblement différents des résultats implicites ou explicites selon les énoncés prospectifs, et les lecteurs sont priés de ne pas s’y fier aveuglément. L’Impériale ne s’engage aucunement à publier une mise à jour de toute révision des énoncés prospectifs contenus aux présentes, sauf si la loi l’exige.

Contenu associé

Contacts investisseurs

Une liste des informations de contact pour les investisseurs et les actionnaires des enquêtes.

Investisseurs Article

Rapports annuels et trimestriels

Accès et télécharger les rapports annuels et trimestriels de l'Impériale.

Investisseurs Actualités

Dates importantes

Apprenez des dates importantes d’événements et de présentations à venir, la date de la réunion annuelle, les revenus et dividendes trimestriels.

Investisseurs Article