Gestion des déchets

L’Impériale reconnaît l’importance d’un traitement approprié des déchets afin de réduire au minimum l’impact potentiel sur l’environnement tout en utilisant les ressources de façon plus efficace.

Notre politique environnementale décrit notre objectif de limiter les déchets en deçà de niveaux nuisibles, et de concevoir, exploiter et entretenir nos installations dans ce but. En 2021, nous avons mis à jour et amélioré notre norme de gestion des déchets de projets, qui guide la sélection des concepts de projets et la conception des installations afin de :

  • Veiller à ce qu’une infrastructure de gestion, de traitement et d’élimination appropriée soit disponible pour tous les déchets issus de la construction et de l’exploitation de projets.
  • Réduire la quantité et les risques liés aux déchets générés lors de l’exploitation de nouvelles installations.
  • Promouvoir la réduction améliorée des déchets et le recyclage/la réutilisation tout au long du cycle de vie de l’actif.

Nous donnons la priorité à la prévention des déchets lorsque cela est possible. Lorsque des déchets doivent être produits, nous nous efforçons de les réduire, de les récupérer ou de les réutiliser dans la mesure du possible afin de réduire les volumes à éliminer. Afin de garantir que les déchets issus de nos opérations sont gérés de manière responsable et respectueuse de l’environnement, tous les déchets de production générés par nos installations doivent être gérés dans des installations tierces contrôlées par L’Impériale.

D’une année à l’autre, la quantité de déchets que nous produisons varie en fonction des besoins annuels de maintenance. Cependant, notre objectif est de rechercher continuellement des moyens de réduire les déchets par des pratiques telles que des changements aux processus, des changements de matières premières, la manipulation, le stockage et le transport du matériel, ainsi que la gestion de tous les déchets restants conformément aux réglementations en vigueur.

Image

Pleins feux sur les initiatives

  • Nous continuons à augmenter la quantité de déchets caustiques envoyés par nos raffineries de l’Ontario pour qu’ils servent de matière première dans d’autres industries. En 2022, nous avons envoyé plus de 4 600 tonnes de déchets dangereux pour qu’ils soient réutilisés, soit une augmentation de près de 2 000 tonnes par rapport à 2021.
  • En 2022, les boues huileuses générées par notre raffinerie de Sarnia ont été traitées sur place au lieu d’être envoyées à l’extérieur pour être incinérées. L’huile et l’eau ont été séparées des solides et recyclées dans la raffinerie, et les solides ont été transportés à l’extérieur pour être éliminés de manière appropriée, ce qui a permis de réduire le volume total des déchets. En 2022, nous avons redirigé 14 % de nos boues et nous prévoyons que ce chiffre augmentera en 2023.
  • À Cold Lake, nous avons réduit notre utilisation de diesel d’environ 1 800 litres par jour en passant à des appareils de chauffage au glycol, utilisés pour empêcher l’eau utilisée pour le forage de geler pendant l’hiver, et en faisant passer nos tours d’éclairage à l’électricité plutôt qu’à des génératrices diesel.
  • En 2022, nous avons empêché 10 000 m³ de déchets de boue de forage en réutilisant l’eau dans nos activités de forage de Cold Lake. Ce travail permet en définitive de réduire notre consommation d’eau douce d’environ 100 m³ pour chaque nouveau puits foré.
  • Dans notre exploitation de sables pétrolifères de Kearl, nous éliminons les bouteilles d’eau en plastique jetables sur l’ensemble du site. Les bouteilles réutilisables sont plus durables et plus rentables que les bouteilles en plastique à usage unique. Nous avons installé des stations de remplissage sur le site et notre personnel a commencé à apporter des bouteilles d’eau réutilisables personnelles.
  • Après un lancement réussi en 2021, notre programme de recyclage des pneus de camions de mine à Kearl s’est poursuivi. En 2022, 324 tonnes supplémentaires de caoutchouc ont été recyclées. Une entreprise locale de l’Alberta a transformé le matériau recyclé en tapis de passage pour le camp et le site, afin d’améliorer la sécurité du site de Kearl.

Recyclage avancé

Les plastiques sont des éléments essentiels de notre vie quotidienne, mais ils sont aussi une ressource précieuse qui est trop souvent gaspillée. Au Canada, près de 80 % de tous les plastiques post-consommation finissent dans des sites d’enfouissement en raison de deux facteurs clés : le manque d’infrastructures de gestion des déchets et les limites de la technologie de recyclage mécanique actuelle. Si le recyclage mécanique est efficace pour les plastiques propres et faciles à trier, les plastiques tels que ceux que l’on trouve dans les emballages alimentaires ou le papier bulle sont difficiles à recycler à l’aide des méthodes mécaniques traditionnelles.

C’est là que le recyclage avancé entre en jeu. Le recyclage avancé contribue à soutenir une économie circulaire pour le plastique en élargissant la gamme des plastiques recyclés. Selon une évaluation de l’empreinte carbone réalisée par Sphera en 2022, chaque tonne de déchets plastiques traitée à l’aide de notre système de recyclage avancé entraîne une réduction d’au moins 19 % des émissions de gaz à effet de serre comparativement au traitement d’une quantité équivalente de nos matières premières habituelles à base de pétrole brut. 12 Le processus consiste à décomposer les déchets plastiques en leurs éléments moléculaires et à transformer efficacement les déchets plastiques en matières premières pouvant être utilisées dans le processus de fabrication de nouveaux produits de valeur tels que les équipements médicaux et de sport.

Nous pensons que le recyclage avancé est un complément nécessaire au recyclage mécanique pour aider la société à relever le défi que représentent les déchets plastiques. Grâce à nos activités intégrées dans le domaine des carburants et des produits chimiques, nous sommes bien placés pour soutenir les initiatives de recyclage qui utilisent des technologies de recyclage avancé. L’Impériale évalue l’utilisation d’un système de recyclage avancé à son usine de Sarnia afin d’aider à traiter les déchets plastiques de façon significative. Au maximum de sa capacité, nous pourrions recycler suffisamment de déchets plastiques par an pour remplir 400 piscines olympiques, qui seraient autrement destinés aux sites d’enfouissement ou à l’incinération.

Image Les membres de la collectivit de Sarnia (Ontario) aident  trier le plastique qui peut tre trait dans le cadre du recyclage avanc, comme les sacs de croustilles et les emballages de barres de crales.
Les membres de la collectivité de Sarnia (Ontario) aident à trier le plastique qui peut être traité dans le cadre du recyclage avancé, comme les sacs de croustilles et les emballages de barres de céréales.

Collaboration stratégique

L’Impériale travaille en collaboration avec le gouvernement, des pairs de l’industrie, des collectivités, des professeurs universitaires, des groupes environnementaux et des clients pour éviter que les plastiques ne se retrouvent dans nos sites d’enfouissement et nos cours d’eau. Nous sommes un membre actif de l’initiative « Circular Great Lakes » du Conseil de la région des Grands Lacs, qui comprend des parties prenantes bilatérales menant des actions pour lutter contre les déchets plastiques dans la région des Grands Lacs.