Résidus

Les résidus liquides sont communs à toutes les exploitations à ciel ouvert et sont constitués d’eau, d’argile, de sable et de bitume résiduel qui reste lorsque le bitume est séparé du sable.

Les résidus sont stockés dans des dépôts qui permettent de séparer les solides de l’eau, afin que celle-ci puisse être réutilisée. La remise en état des bassins de résidus miniers peut s’avérer difficile, car il faut parfois des décennies pour que les particules fines telles que l’argile et le limon se déposent. Nous élaborons des plans détaillés de gestion des résidus qui intègrent les pratiques exemplaires de l’industrie afin de garantir que les zones de stockage des résidus sont conçues pour être intègres et entretenues en conséquence. Nous assurons également une surveillance continue et disposons de plans d’intervention d’urgence complets.

Dans notre exploitation de Kearl, notre stratégie de gestion des résidus consiste à réduire au minimum les résidus liquides que nous produisons afin d’assurer une remise en état en temps opportun pour soutenir un écosystème diversifié et autonome. Pour ce faire, nous traitons immédiatement les résidus grâce à une technologie d’épaississant qui intercepte les résidus produits par le processus d’extraction et les transforme en une pâte. Ce processus augmente notre capacité à extraire et à recycler l’eau plus efficacement, à réduire nos besoins en eau douce et à récupérer plus rapidement nos résidus.

Nous continuons à augmenter nos volumes de résidus traités « prêts à être récupérés » et, à l’heure actuelle, près de 90 % de nos résidus épaissis sont maintenant dans leur lieu de dépôt définitif et sur la voie d’une remise en état complète. Nous prévoyons que cette valeur fluctuera au fil du temps en fonction des résidus traités et de la méthode de traitement.

Collaboration stratégique

L’Impériale est membre du groupe de travail sur les dépôts profonds de la COSIA, qui a publié en 2022 un guide des pratiques exemplaires pour la gestion et la remise en état efficaces des dépôts profonds de résidus en un paysage terrestre. Le guide rassemble l’expérience et les connaissances acquises par l’ensemble de l’industrie au cours des 50 dernières années. « Les dépôts profonds peuvent être un moyen efficace de gérer les résidus et de fermer les installations en fonction de l’application et des circonstances particulières », déclare Paul Cavanagh, ingénieur principal de L’Impériale pour la sécurité des barrages et les travaux de terrassement. « Ce guide permet à tout un chacun, en particulier aux nouveaux praticiens, de commencer par utiliser les connaissances qu’il contient, plutôt que de redécouvrir des leçons apprises il y a 20 ans. »

Image Reprsentation dune exploitation  ciel ouvert de sables ptrolifres, depuis lextraction des ressources (minerai) jusqu la remise en tat des sols, en passant par le dpt des rsidus. Source: https://cosia.ca/node/920
Représentation d’une exploitation à ciel ouvert de sables pétrolifères, depuis l’extraction des ressources (minerai) jusqu’à la remise en état des sols, en passant par le dépôt des résidus. Source: https://cosia.ca/node/920