Passer au contenu principal
Recherche

Remarques de Rich Kruger

L’exercice a été marqué par un solide rendement financier et d’exploitation dans le secteur Aval, la réalisation des engagements de production dans le secteur Amont et la démonstration de la résilience du modèle d’affaires intégré de l’Impériale.

Le secteur Aval de la compagnie a généré plus de 2,3 milliards de dollars en 2018, un résultat sans précédent si l’on exclut 2016 qui reflétait des gains importants découlant de la vente d’actifs. Au cours de l’exercice, de nombreuses mesures ont été prises pour renforcer la compagnie, notamment tirer parti des avantages de marges liés aux escomptes sur le pétrole brut de l’Ouest canadien. Par ailleurs, les ventes de produits pétroliers se sont élevées à 504 000 barils par jour, le volume le plus élevé en près de 30 ans.

L’Impériale a adopté une approche stratégique visant à accroître les bénéfices du secteur Aval en poursuivant ses efforts pour traiter du pétrole brut à des prix avantageux et pour accroître l’utilisation des unités de traitement et la fiabilité globale. De plus, nous avons atteint des niveaux de ventes de produits pétroliers jamais vus depuis des décennies, et nous sommes maintenant au premier rang de l’industrie sur le plan des ventes au detail.

Le secteur Amont de l’Impériale a connu une excellente année opérationnelle. La compagnie a réalisé une production brute d’équivalent pétrole qui s'est élevée à 383 000 barils par jour en 2018 par rapport à 375 000 barils par jour en 2017. Les efforts axés sur la fiabilité ont mené à une production brute annuelle record à Kearl de 206 000 barils par jour (la part de l’Impériale se chiffrant à 146 000 barils). La production de Kearl a été particulièrement impressionnante au deuxième semestre de 2018, s’élevant à 230 000 barils par jour en moyenne (la part de l’Impériale se chiffrant à 164 000 barils), contre 181 000 barils par jour au premier semestre. L’Impériale fait actuellement des investissements pour augmenter la production moyenne annuelle brute à 240 000 barils par jour à Kearl en 2020.

Les solides résultats financiers et d’exploitation obtenus en 2018 ont permis à la compagnie de verser plus de 2,5 milliards de dollars aux actionnaires grâce à un programme de rachat d’actions bonifié et à la croissance de ses dividendes pour une 24e année consecutive.

L’environnement commercial des derniers mois, y compris la volatilité des prix des bruts légers et lourds, témoigne du dynamisme de l’industrie pétrolière et gazière. Les mesures prises récemment par le gouvernement de l’Alberta en vue d’intervenir sur le marché pétrolier ont accru l’incertitude et l’imprévisibilité du climat des affaires et des investissements. Pour ce qui est de l’avenir, les actifs de grande qualité, le portefeuille équilibré et le modèle d’affaires intégré de l’Impériale lui confèrent une position unique pour concurrencer et offrir une valeur à long terme aux actionnaires. 

Rich Kruger
Président du conseil, président et président-directeur général

 

Fermer