Passer au contenu principal
Recherche

Nouvelles

Vendredi 27 Avril 2018  

L’Impériale a réalisé un bénéfice de 516 millions de dollars lors du premier trimestre de 2018

  • Les flux de trésorerie générés par les activités d’exploitation se sont établis à un milliard de dollars et près de 400 millions de dollars ont été versés aux actionnaires.
  • Les dividendes trimestriels ont augmenté de 20 % et le programme de rachat d’actions a été élargi.
  • Les secteurs Aval et Produits chimiques ont généré d’excellents bénéfices en raison de la fiabilité opérationnelle et des conditions du marché.
  • Au Canada, l’environnement commercial du secteur Amont a eu des incidences sur la compétitivité de l’industrie et le rendement financier.

Premier trimestre
en millions de dollars canadiens, sauf indication contraire 2018 2017 %
Bénéfice (perte) net (PCGR des États-Unis) 516 333 55
Bénéfice (perte) net par action ordinaire
– compte tenu d’une dilution (en dollars)
0,62 0,39 59
Dépenses en immobilisations et frais d’exploration 274 153 79

Le bénéfice net estimé au premier trimestre de 2018 était de 516 millions de dollars, ce qui représente une augmentation de 183 millions de dollars comparativement au bénéfice net de 333 millions de dollars pour la même période en 2017. Les résultats de l’exercice antérieur incluaient un gain de 151 millions de dollars sur la vente d’un actif excédentaire.

« Le rendement de l’Impériale au premier trimestre démontre les avantages de l’intégration dans l’ensemble de la chaîne de valeur, » a déclaré Rich Kruger, président du conseil, président et chef de la direction. « Nous avons dégagé de la valeur supplémentaire des opérations du secteur Aval grâce à des charges d’alimentation à prix avantageux, qui ont contribué à compenser la baisse des prix canadiens du pétrole brut associée aux contraintes d’accessibilité du marché. »

La production brute d’équivalent pétrole du secteur Amont s’est établie à 370 000 barils par jour, une légère baisse par rapport au premier trimestre de 2017. Les activités du projet d’accroissement de la capacité de concassage supplémentaire et de la répartition de débit reliées à la mine d’exploitation de sables bitumineux Kearl ont progressé comme prévu. Ces travaux permettront d’accroître la fiabilité et de diminuer les temps d’arrêt en vue d’augmenter la production moyenne annuelle brute de 200 000 barils par jour en 2018 et en 2019 à 240 000 barils par jour en 2020.

Les secteurs Aval et Produits chimiques de la compagnie ont généré près de 600 millions de dollars ce trimestre, ce qui reflète une excellente fiabilité continue et des marges sectorielles favorables. Le débit moyen des raffineries était de 408 000 barils par jour, une hausse de 10 000 barils par jour par rapport à la même période en 2017. Les ventes de produits pétroliers étaient de 478 000 barils par jour en moyenne, contre 486 000 barils par jour pour la période correspondante du dernier exercice. 

L’Impériale a versé près de 400 millions de dollars aux actionnaires sous la forme de dividendes et de rachat d’actions au cours du premier trimestre. En avril, conforme à son engagement de longue date envers les actionnaires, l’Impériale a modifié son programme actuel de rachat d’actions afin d’augmenter le nombre d’actions ordinaires qu’elle peut racheter. De plus, l’Impériale a déclaré un dividende de 0,19 dollar par action pour le deuxième trimestre, ce qui représente une augmentation de près de 20 %.

« Ces mesures reflètent la santé financière et la confiance de la compagnie dans son avenir, » a ajouté M. Kruger. « Nous sommes bien positionnés pour saisir des occasions de croissance intéressantes et axées sur l’accroissement du rendement pour les actionnaires. »

Après plus d'un siècle d'existence, L'Impériale demeure un acteur majeur dans la promotion de la technologie et de l'innovation visant à mettre en valeur les ressources énergétiques du Canada de façon respectueuse. Principal raffineur de produits pétroliers du Canada, producteur incontournable de pétrole brut et de gaz naturel, producteur clé de produits pétrochimiques et chef de file dans la distribution de carburant à l'échelle du pays, L'Impériale continue de viser les normes les plus élevées qui soient, et ce dans tous ses secteurs d'activité.

Fermer