Passer au contenu principal
Recherche

Notre histoire

Notre histoire a commencé en 1880, lorsque 16 entreprises de raffinage du sud ouest de l'Ontario créèrent la Compagnie Pétrolière Impériale Limitée. Aujourd'hui, nos exploitations s'étendent de l'océan Arctique à l'océan Pacifique à l'océan Atlantique et nous sommes surtout reconnus par nos noms de marques familières : Esso et Mobil.

Nous fabriquons les produits faisant fonctionner les moyens de transport modernes, répondant aux besoins énergétiques des villes, lubrifiant l'industrie et fournissant les dérivés fondamentaux de la pétrochimie pour des milliers de biens de consommation. Pour en savoir plus, utilisez la barre de défilement ou les flèches plus bas pour parcourir notre histoire au fil du temps.

1880

Frederick A. Fitzgerald, premier président de The Imperial Oil Company, fondée en 1880 5 London, en Ontario.

1881

La raffinerie de London, l'une des deux raffineries dont Ia compagnie était propriétaire au moment de sa fondation – l’autre était située ‘a Petrolia, en Ontario.

1882

Premiers emplacements de forage pétrolier dans Ie sud-ouest de l'Ontario.

1883

Le premier siege social de l'Impériale 3 London.

1884

Herman Frasch, chimiste chez l'Impériale qui mit au point un procédé permettant d’é|iminer l’odeur fétide de soufre du kéroséne, ce qui rendit celui-ci plus attrayant pour les consommateurs. Breveté ‘a la fin des années 1880, le nouveau procédé « adoucit » l'odeur du kéroséne, le renda nt plus attrayant pour les consommateurs.

1885

L’entrepot de l’Impériale 3 Brandon, au Manitoba, une des installations qui permirent aux colons des provinces de l’Ouest d’obtenir du carburant et d’autres produits. Les entrepots jouérent ainsi un role important dans le développement de l’Ouest canadien.

1886

Pompes de puits de pétrole du sud-ouest de l'Ontario, région surnommée « terres pétroliféres du Canada ».

1890

Bureau de réception de la raffinerie de Sarnia – Ie pétrole brut arrivait dans des barils provenant de plusieurs foreurs indépendants.

1891

A crude oil delivery in Petrolia, Ont.

1892

Graisse é essieux Boston, un des premiers produits de l’Impériale qui permettait aux caléches de rouler en douceur.

1895

Livraison de pétrole é Winnipeg.

1898

Raffinerie de l'Impériale a Sarnia, en Ontario, acquise de Standard Oil au New Jersey (maintenant Exxon Mobil Corporation) avec d’autres éléments d’actifs au Canada, en échange d'une participation majoritaire dans la compagnie.

1899

La raffinerie de Sarnia, la plus importante du Canada au tournant du siécle.

1900

L’« essence 3 automobile » était livrée dans une voiture tirée par des chevaux. A cette époque, on comptait moins de 200 automobiles dans au pays.

1902

L’Imperial, Ie premier pétrolier de la compagnie. ll pouvait contenir 6 450 barils de pétrole, et fut affrété par la compagnie en 1902 pour transporter du pétrole brut des ports de l’Ohio 3 Sarnia.

1903

Logo de la compagnie.

1905

Carnet de notes d'un vendeur aux couleurs de Polarine, marque de lubrifiant vendue par l'Impériale.

1907

Premiére station-service de l'Impériale — et du Canada – a Vancouver. L’essence était distribuée au moyen d'un tuyau d’arrosage de trois métres, branché a un réservoira eau chaude transformé.

1908

Station-service en milieu rural au Canada.

1910

Livraison de Polarine, huile 3 moteur dont Ia popularité allait croitre rapidement. En 1910, environ 6 000 automobiles sillonnaient Ie Canada. En 1920, on en compte plus de 250 000.

1912

Un employé dans les nouveaux bureaux du siége social de la compagnie é Sarnia.

1913

Une auto de course faisant la promotion de l'huile é moteur Polarine.

1914

Turner Valley, en Alberta, 3‘! l'époque de son premier boom pétrolier éphémére.

1915

Des femmes pompistes pendant Ia Premiére Guerre mondiale.

1916

Préparatifs en we de l'expédition d'asphalte 2'1 Montréal.

1917

Le premier numéro du magazine La Revue de l'Impériale. En page couverture, l'édifice qui abritait Ie siege social de la compagnie 3 Toronto, Iequel ouvrit ses portes en 1916.

1919

Des employés de l'Impériale emballent des bougies de Noél 2‘: Sarnia.

1920

Fort Norman (aujourd’hui Nonnan Wells), dans les Territoires du Nord-Ouest, au bord du Mackenzie, on l'Impériale découvrit du pétrole en 1920.

1922

Ronald W. MacKinnon, géologue chez l'Impériale, 2') Norman Wells. Pendant l'hiver de 1922 a 1923, il se rendit 2: Edmonton en traineau a chiens en trois mois. ll devint superviseur de la raffinerie de Norman Wells en 1932.

1923

En 1923, les stations-service urbaines deviennent des installations modernes.

1924

Reginald Stratford, chimiste-chercheur embauché par l'Impériale en 1924 pour fonder Ie premier service de recherche de l’industrie pétroliére du Canada.

1925

Un club de hockey « 3 étoiles » commandité par l'Impériale célébre sa victoire. L’essence 3 Etoiles – Iancée par l'Impériale en 1931 – allait préter son nom é des clubs de hockey amateur, ainsi qu'aux troisjoueurs étoiles nommés é l'issue des matchs diffusés 3 La Soirée du hockey.

1928

Charies Lindberg 2'1 Québec, on son avion est ravitaillé avec le carburant «Aeroplane Spirits » de l'Impériale.

1929

La raffinerie d'loco, construite en 1914 3 Burrard Inlet, prés de Vancouver, en Colombie-Britannique.

1930

Locaux de la International Petroleum Company, filiale de l'Impériale établie en 1914 en Amérique du Sud, qui fut une source importante de pétrole brut pour la compagniejusqu’au milieu des années 1900.

1933

Ted Link, géologue pétrolier légendaire, 3 l'oeuvre dans un laboratoire de l'Impériale.

1935

La popularité grandissante des promenades en voiture incita l'Impériale é produire des cartes routiéres pour ses clients.

1936

Un pére et son fils écoutent un match de hockey de l'Impériale. Les matchs, commandités exclusivement par l'Impériale, sont radiodiffusés pour la premiére fois en 1936.

1937

Une équipe de forage dans l'Ouest canadien. L'Impériale était alors la seule grande entreprise 3 y effectuer d’importants travaux d'exploration.

1938

Des artistes présentent l’Esso Road Show 3 Donnacona, Québec. Avant l’avénement de la télévision, on y faisait la promotion de l'Impériale et de ses produits.

1940

Opérateurs au travail dans la salle de commandes d'une raffinerie de Montréal-Est.

1941

Une station-service de l'Impériale offre des produits et des services mécaniques.

1942

Un camion transporte du matériel lourd pendant Ia construction du pipeline Canol. Durant Ia Seconde Guerre mondiale, l'Impériale s'associa é l’effort des gouvernements canadien et américain. Elle construisit ce pipeline qui devait transporter du pétrole sur une distance de plus de 1000 kilometres, de Norman Wells 23 Whitehorse, pour approvisionner les troupes au besoin. ll n'a jamais servi.

1944

Navire allié faisant le plein de produit Imperial en mer.

1946

Un employé de la filiale de l'Impériale, l’International Petroleum Company, travaille sur Ie terrain en Colombie.

1947

Nathan Tanner, ministre des Mines et des ressources en Alberta (3 gauche), ouvre Ie robinet pour diriger Ie pétrole du puits 00 il a été découvert a Leduc, en Alberta, vers le dépét de stockage. Cette découverte faite par l'Impériale Ie 13 février 1947 marque le début de la grande percée pétroliére dans l’Ouest canadien.

1948

Tour de forage surplombant les terres agricoles de Redwater en Alberta, oi: du pétrole a été découvert en 1948.

1949

Un scientifique effectue des travaux de recherche en craquage catalytique au centre de recherche de Sarnia. Ce procédé utilise un catalyseur et la chaleur pour accélérer le rafflnage du pétrole brut de chaque baril et la production de produits pétroliers de grande valeur, tels que l’essence.

1950

Tronqon de pipeline soulevé par une grue durant Ia construction, achevée en cinq mois, d’un pipeline interprovincial reliant Edmonton en Alberta, 3 Superior, au Wisconsin, en 1950.

1952

Un pére et son fils regardent La Soirée du hockey — émission commanditée par l'Impériale et télédiffusée pour la premiére fois en 1952.

1954

Un représentant de la compagnie rencontre le propriétaire d'un terrain pour négocier Ie droit de passage d'un pipeline.

1957

Des employés dans le hall du nouveau siége social de l'Impériale 3 Toronto, qui ouvrit ses portes en 1957 sur l’avenue St. Clair.

1958

Un contréleur surveille Ies opérations 2'1 partir de la salle des commandes du powerformeur 3 la raffinerie de Winnipeg.

1959

Un avion des lignes aériennes TransCanada est ravitaillé par un camion-citerne de l'Impériale.

1960

Machinerie Iourde 3 l'oeuvre dans Ies Sables pétroliféres d’Athabasca, 00 l'Impériale participe 2‘: un projet de recherche d’envergure annoncé en 1960.

1961

Maquette de la célébre campagne publicitaire des années 1960, axée sur Ie slogan « Mettez-y du tigre ».

1962

Equipe de forage au travail a Boundary Lake, en Colombie-Britannique.

1964

L’usine de lubrifiants d'Edmonton, construite en 1955, fut la premiére é fabriquer de l'huile de graissage dans l’Ouest canadien.

1965

Un employé participe aux travaux d’exploration dans le Grand Nord du Canada. En 1960, de tels travaux avaient été entrepris sur une grande partie du delta du Mackenzie, dans Ie cercle polaire arctique.

1969

Une usine de fabrication d'engrais ouvre ses portes en 1969, prés de Redwater en Alberta.

1970

Installation de forage pétrolier a Atkinson Point, (Territoires du Nord-Ouest), ville située 145 kilométres a l’est de l’embouchure du Mackenzie, 00 la compagnie découvre pour la premiére fois en 1970 du pétrole pour la premiére fois dans l'Arctique canadien pour la premiére fois en 1970 en 1970.

1971

Une des premiéres stations Iibre-service Esso.

1972

Les installations de forage surplombent le gisement de gaz naturel de Taglu, dans la région du delta du Mackenzie.

1973

Une ile artificielle facilite les travaux de forage dans la mer de Beaufort.

1975

La raffinerie de Strathcona, érigée prés d'Edmonton en 1975 pour remplacer celles d'Edmonton, de Regina, de Winnipeg et de Calgary, toutes plus égées.

1979

Un avion attend l'avitaillement ii une station Avitat de l'Impériale. Les stations Avitat offrent des installations et des services complets pour les avions privés et d'affaires, leur équipages et leurs passagers.

1981

Une médaille Esso – l'Impériale Ianqait son programme de Médailles Esso au mérite sportif et certificats de participation en 1980, pour souligner le progrés, Ie dévouement et l‘esprit sportif chez les joueurs de ligues mineures.

1984

Une des stations-service du réseau national Esso, qui, au fil des ans, ont évolué pour répondre aux besoins des gens et des automobiles. En 1970, l'Impériale mit sur le marché l’essence a faible teneur en plomb et, en 1978, elle devint Ia premiére entreprise au Canada 5 offrir l’essence super sans plomb.

1985

Installations de l'Impériale a Norman Wells. En 1985, l'Impériale termine des travaux entrepris trois ans plus tot pour l’expansion de Norman Wells — comprenant la construction de six iles artificielles de production sur Ie Mackenzie – au cout de 600 millions de dollars. L’expansion fait grimper la production de 3 000 ‘a environ 33 000 barils de pétrole parjour.

1985

Robinets de l'usine de récupération des Sables pétroliféres de l'Impériale 2‘: Cold Lake, en Alberta, 00 Ie bitume est extrait de gisements souterrains. La production commerciale y débute en 1985 et dépasse maintenant Ies 140 000 barils parjour.

1986

Une campagne publicitaire débute en mai 1986 pour une essence « Pas de probléme » développée au centre de recherche de Sarnia qui a breveté plus de 700 produits et processus depuis sa création en 1928.

1992

Du matériel imposant permet d'extraire Ies Sables saturés de bitumine aux installations d'exploitation de Syncrude prés de Fort Murray, en Alberta. L'Impériale détient une participation de 25 % de Syncrude.

1994

Les clients des stations-service peuvent faire leurs emplettes dans un dépanneur Tigre Express.

1995

Des tuyaux sont préts é étre installés 2'1 l’exploitation de Cold Lake, qui a connu une expansion en treize phases depuis le début des années 1980.

1999

La premiére exploitation de gaz naturel en mer au Canada, Ie projet énergétique extracotier de l'ile de Sable, entre en production en décembre 1999. L'Impériale détient une participation directe de 9 % dans Ie projet situé dans des eaux relativement peu profondes, 5 quelque 250 kilométres au sud-est de Halifax, en Nouvelle-Ecosse.

2000

Technologie moderne 3 Norman Wells, qui permet de récupérer Ie gaz produit avec le pétrole et nécessite moins de brulage 3 la torche. L'Impériale, chef de file de son secteur, récupére le gaz qui, autrement, brulerait et s’échapperait dans l’atmosphére.

2004

L'Impériale annonce sa contribution la plus importante jamais accordée a la communauté – une bourse de 10 MS a l'Université de l'Alberta pour établir un nouveau centre de recherche, soit le Centre d'innovation dans Ies Sables pétroliféres de l'Impériale. La mission du Centre consiste 5 trouver des moyens plus efficaces, plus rentables et plus respectueux de l'environnement pour mettre en valeur Ies vastes réserves de Sables pétroliféres du Canada.

2007

L’ Impériale et ExxonMobil Canada se portent acquéreurs de plus de 152 000 acres dans Ie bassin de Horn River en Colombie-Britannique, une zone de gaz de schiste prometteuse. Les travaux d'exploration débutent en 2008.

2007

L'Impériale et ExxonMobil Canada obtiennent une licence d‘exp|oration valide pour plusieurs années sur plus de 500 000 acres, pour procéder a l'exploration d'hydrocarbures dans la mer de Beaufort. La zone d'exploration, dans laquelle la compagnie détient une participation de 50 %, renforce ses solides avoirs fonciers dans Ie delta du Mackenzie et la mer de Beaufort.

2009

L’ Impériale rend publique sa décision de financer Ia premiére phase du projet d'exploitation des Sables pétroliféres de Kearl, une nouvelle exploitation miniére au nordest de Fort McMurray, en Alberta.

2007

L’ Impériale et ExxonMobil Canada se portent acquéreurs de plus de 152 000 acres dans Ie bassin de Horn River en Colombie-Britannique, une zone de gaz de schiste prometteuse. Les travaux d'exploration débutent en 2008.

2007

L'Impériale et ExxonMobil Canada obtiennent une licence d‘exp|oration valide pour plusieurs années sur plus de 500 000 acres, pour procéder a l'exploration d'hydrocarbures dans la mer de Beaufort. La zone d'exp|oration, dans laquelle la compagnie détient une participation de 50 %, renforce ses solides avoirs fonciers dans Ie delta du Mackenzie et la mer de Beaufort.

2009

L’ Impériale rend publique sa décision de financer Ia premiére phase du projet d'exploitation des Sables pétroliféres de Kearl, une nouvelle exploitation miniére au nordest de Fort McMurray, en Alberta.

Fermer