Aperçu

Aperçu

Situé à 70 km au nord de Fort McMurray se trouve le projet des sables pétrolifères de Kearl, une entreprise conjointe entre l’Impériale (l’exploitant) et ExxonMobil Canada. Ce sera l'un des plus grands chantiers à ciel ouvert au Canada avec une approbation réglementaire pouvant atteindre une production quotidienne de 345 000 barils.

Le plan d'exploitation par phases permet de saisir les apprentissages et d’améliorer l'exécution, la mise en valeur et le marketing. Le plan est en cours d'être reconfiguré pour inclure une combinaison de rendements et d'expansion pour minimiser les exigences relatives aux installations et réduire l'empreinte de l'usine. Cette approche exploitera les apprentissages liés à l'exécution, profitera des investissements dans l'infrastructure initiale et utilisera notre stratégie efficace de « conception unique-réalisations multiples » pour reproduire les installations.

L’exploitation initiale démarrera à environ 110 000 barils par jour avec le profil général de production et les ressources totales mises en valeur restant relativement inchangés pour le projet reconfiguré avec l’exploitation de toutes les concessions produisant des frais de mise en valeur unitaires attrayants.

Le projet compensera les baisses de production de pétroles classiques et aidera à satisfaire aux demandes énergétiques de l’Amérique du Nord pour les années à venir. Avec des ressources récupérables de 4,6 milliards de barils de bitume, Kearl est l’un des plus vastes dépôts de sables pétrolifères de la plus haute qualité au Canada. La prospection ne pose à peu près pas de risque parce que le minerai est situé près de la surface et parce que le volume et la qualité de la ressource ont été évalués soigneusement.

Les travailleurs sont sur le chantier à construire la phase un du projet pour un démarrage prévu à la fin de 2012. Les infrastructures telles que les routes et les câbles électriques sont en cours de construction, les fondations sont en voie d'être installées et les modules d’installations de grande envergure pour traiter le bitume arriveront prochainement sur le chantier pour leur assemblage.

À l’heure actuelle, les installations de valorisation de bitume ne font pas partie des plans d’aménagement de la phase initiale. L’équipe chargée du projet évalue ses options de raffinement, y compris une intégration possible avec des raffineries d’Amérique du Nord appartenant à l’Impériale et à ExxonMobil.
Engagement envers le projet Kearl :

  • Sécurité : Nous appuyons une culture professionnelle dans un « Milieu où personne ne se blesse ». La sécurité est avant tout notre priorité. C’est l’aspect le plus important.
  • Environnement : Nous exploiterons le projet Kearl de façon responsable afin de protéger l’avenir dès maintenant. C’est pour cette raison que nous agirons soigneusement et exploiterons de façon responsable.
  • Excellence de l'exécution : Chez nous, l’excellence est la norme et non notre objectif. Nous œuvrons selon des normes d’intégrité commerciale élevées, y compris le rapport qualité-coût, et nous respectons les engagements réglementaires et des intervenants.

Voici les faits saillants du projet Kearl :

  • Un plan minier pour la durée de vie prévue du projet de plus de 40 ans, portant la capacité jusqu'à 345 000 bpj.
  • Une zone extérieure de gestion des résidus miniers qui sera vidée et remise en état dès que l'espace sera disponible pour traiter et retourner les résidus restants dans les parties exploitées de la mine. Ces activités seront menées conformément à la réglementation gouvernementale.
  • Des plans d'aménagement progressif pour les ajouts au lac Kearl afin de compenser les perturbations dans l'habitat des poissons dans le secteur minier.
  • Un plan de remise en état intégré et progressif pour l'ensemble de la concession qui optimise l'équilibre entre les secteurs mis en valeur, non perturbés et remis en état.
  • Une évaluation environnementale et socio-économique détaillée qui examine les avantages et les incidences sur toute la durée de vie utile de Kearl.